Puma est le prochain équipementier de l’OM !

Puma équipera Marseille à partir de la saison 2018-2019 et remplacera Adidas.

C’est le début d’une nouvelle ère pour l’Olympique de Marseille. Adidas a annoncé cette semaine sa décision de ne plus équiper l’OM à partir de la saison 2018-2019. Un choc pour le public car la marque aux trois bandes équipait le club phocéen depuis 45 ans (excepté entre 1994 et 1996 : NDLR). Et à en croire les informations du quotidien sportif L’Équipe ce matin, c’est une autre marque allemande qui deviendra, sauf grande surprise, le nouvel équipementier de l’OM à partir de la saison 2018-2019 : Puma !

Un joli pactole financier pour l’OM

Puma s’engagerait à verser 14 millions d’euros par an au club de Frank McCourt, auxquels pourraient s’ajouter des bonus liés aux résultats, sans doute à des qualifications en Coupe d’Europe. Marseille aurait donc négocié à la hausse son contrat équipementier. Pour rappel, Adidas verse actuellement 10 millions d’euros par an au club provençal. L’OM recevrait 4 millions d’euros de plus au minimum grâce à Puma. Une très bonne affaire pour Marseille. 🔵

Par Rémi GHIANDAI

LOSC/OM: On s’en contentera!

 

En ouverture de la 30ème journée de Ligue 1, l’OM ramène le point du match nul après un match d’une rare faiblesse technique (0-0). Les supporters olympiens devront se satisfaire de ce résultat, décevant, mais le pire à été évité.

«Quand on ne gagne pas, il faut savoir ne pas perdre», voilà ce que déclare Florian Thauvin après le match aux micros de Canal . Le futur international français et ses coéquipiers ont ramené le point du match nul de leur déplacement dans le Nord. Les Marseillais n’ont pas su faire mieux qu’un 0-0 et restent 5ème, avec 2 points d’avance sur les Girondins de Bordeaux. Au bout d’un match engagé, mais d’un niveau technique très faible, Lillois et Marseillais se neutralisent. Cela semble logique au point de vue du match même si les joueurs voulaient ramener les 3 points du Stade Pierre Mauroy. En tout cas, il faudra s’en contenter.

La défense répond présent

En l’absence de William Vainqueur, suspendu, au milieu de terrain, Rudi Garcia choisit d’aligner Sertic en sentinelle derrière le duo Sanson/Lopez. Il opte donc pour l’option technique au milieu de terrain. Malheureusement les deux joueurs phocéens n’ont jamais réellement réussi à mettre le pied sur le ballon et à dicter le tempo de cette rencontre, surpris par l’impact physique et le bloc très haut des Lillois. Surmotivé par le fait d’affronter son ancienne équipe, Franck Passi «El Local», ne cesse d’haranguer ses troupes pour les pousser à presser la défense olympienne. Si celle-ci a souvent été critiquée, et à juste titre, elle a répondu présente face aux timides assauts des Nordiques, à l’image de Rod Fanni, à créditer d’une prestation solide. Si l’OM ramène le point du match nul ce soir, il doit également à son gardien Yohan Pelé. Habitué à alterner le bon et le moins bon, l’Albatros à sauver les meubles, notamment sur cette tête à bout portant du portugais Eder qu’il repousse sur la barre (84’) ou encore sur ce centre contré de Nicolas De Préville (42’).

Un match nul qui porte bien son nom

Offensivement les Olympiens n’ont jamais su trouver les solutions pour faire plier la défense lilloise. Malgré quelques occasions comme cette frappe écrasée de Cabella dans la surface (34’) ou encore cette frappe lointaine de Florian Thauvin déviée par Enyama (49’). Outre ces timides incursions, la défense lilloise n’a jamais été vraiment inquiétée. Un match nul, qui porte bien son nom, dont l’on devra se contenter. Si l’on peut se satisfaire de ce point ramené des Hauts de France par l’OM, la victoire face à Dijon est impérative pour asseoir un peu plus la 5ème place.

Par Clémens ILLOS

Thauvin : La surprise de la liste de DD ?

Florian Thauvin qui enchaîne les bonnes performances sous le maillot marseillais pourrait bientôt faire ses premiers pas en bleu à 24 ans. Dès les 25 et 28 mars prochain ?

« Les Bleus ? C’est un rêve ! Et je travaille pour ça. J’aimerais avoir la possibilité d’y aller un jour». Tels étaient les propos de Florian Thauvin à l’issue de la victoire de l’OM face à Angers vendredi dernier (3-0). Et son rêve, Flotov pourrait bien le réaliser aujourd’hui en étant retenu dans la liste de Didier Deschamps pour affronter le Luxembourg (match éliminatoire pour la Coupe du Monde) et l’Espagne (match amical) les 25 et 28 mars prochain.

La meilleure saison de sa carrière

Le natif d’Orléans l’affirmait vendredi dernier en zone mixte : l’exercice 2016-2017 représente pour lui la saison «la plus aboutie de sa carrière». Et pour cause, au total il a inscrit 10 buts et a délivré 6 passes décisives en 29 matchs (27 en tant que titulaire). A ce jour, il est le deuxième meilleur buteur de l’équipe marseillaise derrière Gomis et ses 10 réalisations représentent 23% des buts phocéens en Ligue 1 cette saison. Au cours des trois derniers matchs de l’OM, il s’est montré décisif puisqu’il a délivré 3 passes (une contre Monaco et deux contre Lorient) et a inscrit 3 buts (un doublé face à Angers et un but à Lorient); ce qui lui donne de grandes chances d’être convoqué par DD même si la concurrence est rude.

Des choix difficiles pour Didier Deschamps

Pour l’ancien entraîneur Marseillais, il ne sera pas facile de constituer la liste de ses attaquants pour les deux premiers matches de l’année 2017 de son équipe de France. Anthony Martial et Kingley Coman, peu utilisés par leurs clubs, ne devraient pas être rappelés en bleus comme ce fut le cas lors des deux derniers rendez-vous (Suède et Côte d’Ivoire) en novembre dernier. Quant à eux, Griezmann et Giroud devraient être de la partie. Cependant, Mathieu Valbuena et Kylian Mbappé pourraient être appelés au détriment de Florian Thauvin. Le premier vit un véritable conte de fées au Parc OL : après une première saison plutôt morose et marquée par des affaires extra-sportives dans le club rhodanien, «Petit Vélo » a relevé la tête. Aujourd’hui, il fait partie des atouts offensifs redoutables de l’Olympique Lyonnais puisqu’il totalise 7 buts et 4 passes en 21 apparitions en championnat. Le second est la belle surprise de cette Ligue 1 version 2016-2017 et ne cesse de battre tous les records : plus jeune buteur Français en LDC après Benzema (pour son but face à Manchester City en 8e de finale aller de la C1) ou encore plus jeune joueur à avoir atteint la barre des 10 buts en Ligue 1 depuis 30 ans. Kylian Mbappé n’arrête pas de surprendre la France du foot et de ravir son équipe : l’AS Monaco. Hier soir, il s’est une nouvelle fois montré décisif en ouvrant le score face aux Citizens en 8e de finale retour de la Champions League (3-1). Il totalise à ce jour 12 buts (10 en Ligue 1/2 en LDC) et 4 passes décisives.

 Thauvin pas out pour autant

Mais Florian Thauvin possède d’autres atouts qui pourraient interpeller Deschamps. Il a déjà évolué avec un bon nombre de joueurs susceptibles d’être rappelés par le sélectionneur de l’Equipe de France. En 2013, il a été champion du monde U20 aux côtés de Paul Pogba, Kurt Zouma ou encore Lucas Digne. De plus, sous le maillot bleu il pourrait retrouver ses anciens coéquipiers Steve Mandanda et Benjamin Mendy, ce qui pourrait faciliter son adaptation au groupe France. Dimitri Payet, son coéquipier olympien avec qui les relations semblent bien meilleures qu’à une certaine époque, devrait lui aussi être de retour en bleu et pourrait également l’aider à prendre ses repères au sein du vestiaire tricolore. Ce dernier a d’ailleurs déclaré qu’il croyait en la venue de Thauvin à Clairefontaine … Mais quand ? Réponse aujourd’hui à 14 heures. 🔵

Par Nicolas Bontron

L’OM se régale face à Angers

L’OM s’est imposé face à Angers 3-0 ce soir au Vélodrome. Grâce à cette victoire convaincante, Marseille est 5ème de Ligue 1, devant Bordeaux et Saint-Etienne.

Enfin ! Après avoir stagné à la 6ème, voire même à la 7ème place, l’OM est 5ème de Ligue 1, place qualificative pour l’Europa League. Le club phocéen s’est imposé contre Angers ce soir à l’Orange Vélodrome sur le score de 3-0. Globalement, les joueurs olympiens ont dominé l’équipe adversaire même si la deuxième période a été en deça de la première avec quelques occasions intéressantes coté angevins.

Très bonne première période

Mais que dire de la performance de Florian Thauvin ce soir ? Tout simplement OMagnifique. Le milieu droit a été étincelant. C’est lui qui a ouvert la marque d’une belle frappe croisée à ras de terre sur une passe de Payet (9’, 1-0). Avant l’ouverture du score, les marseillais s’étaient déjà mis en avant mais sans faire trembler les filets à l’instar des tirs de Vainqueur (3’) et Thauvin (4’). Le onze de Rudi Garcia jouait très haut et étouffait l’adversaire. Après le but de Thauvin, les phocéens ne se relâchaient pas et trouvaient à nouveau la faille grâce à Rémy Cabella. Sanson récupérait le ballon au milieu de terrain et le passait à Payet qui lançait Cabella, tout seul face au but après avoir dribblé le gardien coté droit (19’, 2-0). L’équipe de Stéphane Moulin ne renonçait pas et croyait même avoir la balle du 2-1. Sur un corner, Pelé sauvait in-extremis la réduction du score (35’). 2-0 à la mi-temps. Une première période très satisfaisante.

Thauvin termine le travail

Mais en deuxième période, l’OM a d’avantage subi. Le SCO d’Angers avait tout de suite la maîtrise du ballon. Les marseillais se créaient tout de même des occasions comme ce tir de Thauvin arrêté par Michel à la 48ème minute de jeu (pas l’entraineur rassurez-vous). Nicolas Pepe, l’attaquant d’Angers, avait une bonne opportunité de réduire le score avec sa frappe sur le coté gauche de la surface de réparation mais elle était stoppée par Pelé (75’). Il fallait se mettre à l’abri pour Marseille. Et c’est encore Florian Thauvin qui expédiait le ballon au fond des filets. Sur une frappe raté (ou un centre ?) de Sanson, l’ancien bastiais n’avait plus qu’à pousser le ballon dans les cages (76’).

HoMme du match : Florian Thauvin

Il a égalé ce soir son record de buts sur une saison : 10 buts. Florian Thauvin a confirmé que cette année, il faut compter sur lui. Il a inscrit deux buts et a été très bon dans le jeu de son équipe. La semaine dernière face à Lorient, il avait déjà marqué un but et délivré 2 passes décisives. Un avenir en équipe de France ? Réponse jeudi lors de l’annonce de la liste de Didier Deschamps. Mais il ne serait pas surprenant de voir son nom cité. 🔵

Par Rémi GHIANDAI

OM-SCO : La course à l’Europe continue

L’OM reçoit le SCO Angers ce soir dans le cadre de la 29ème journée de Ligue 1. Convaincants le week-end dernier contre Lorient, les Olympiens doivent enchainer à domicile pour atteindre l’objectif fixé par McCourt et consorts lors de leur arrivée en Octobre dernier.

Gomis de retour dans le groupe

« L’objectif est d’être 5ème vendredi soir. ». Assis sur sa chaise en conférence de presse, Rudi Garcia est confiant et ambitieux. L’OM joue avant ses adversaires directs pour les places européennes ce week-end, et le coach Marseillais veut mettre la pression sur Bordeaux en les devançant au classement, revenir provisoirement à deux points de Lyon et prendre le large sur Saint-Etienne.Pour ce faire, le tacticien champion de France en 2011 va vraisemblablement reconduire le onze victorieux dimanche dernier, avec Morgan Sanson en pointe haute du triangle, en soutien de Cabella qui occupe le poste d’attaquant de pointe.Un poste que le Corse risque de ne pas conserver longtemps puisque le capitaine Bafetimbi Gomis est de retour dans le groupe Olympien, mais débutera la rencontre depuis le banc de touche.Un retour qui va faire du bien au groupe puisque l’international Français est un leader sur et hors du terrain.

Angers est en forme

Si le SCO Angers est englué au milieu du classement (10ème, 36 points), les joueurs de Stéphane Moulin restent sur de très bons résultats. Vainqueurs de leur 4 derniers matchs de championnats, les Angevins présentent un bilan similaire au PSG, Nice et Monaco sur les 5 dernières rencontres avec 13 unités engrangées et seulement 3 buts encaissés. Une solidité défensive qui s’appuie sur une charnière centrale Thomas-Traoré, et sur la recrue de fin de mercato Issa Cissokho, arrivé en provenance du Genoa. Ils s’appuient aussi sur un milieu très dense, avec des joueurs athlétiques, comme Cheick N’Doye ou Santamaria. Un impact qui a sûrement incité Garcia à reconduire son milieu renforcé par Vainqueur et Zambo-Anguissa.L’OM aura néanmoins des arguments pour contrarier le collectif Angevin, grâce aux coups de pieds arrêtés qui sont la grande réussite des Marseillais cette saison, et les ailiers que sont Florian Thauvin (8 buts en Championnat cette saison) et Dimitri Payet (3 buts en 6matchs depuis son retour) sont très efficaces face au but.

L’adversaire à surveiller: Karl Toko Ekambi, un Parisien au Vélodrome.

La saison de Karl Toko Ekambi est scindée en deux parties.
Une première partie de saison marquée par un poste de remplaçant de Famara Diedhiou, où il ne trouve le chemin des filets qu’à deux reprises.Le 5 février, il remporte la Coupe d’Afrique des Nations avec les Lions Indomptables du Cameroun.Depuis son retour, le natif de Paris, formé au Paris FC a été titularisé à 3 reprises, pour 3 buts marqués. Il est le symbole du regain de forme du SCO Angers et sera à surveiller de près ce soir. 🔵

Par Léo Khozian

FCL-OM 1-4: La course à l’Europe relancée

Face à des Lorientais très limités, le match de cet après midi ressemblait fortement à une promenade de santé. Après avoir inscrit 4 buts en 56 minutes, Rudi Garcia en a profité pour sortir ses cadres et les mettre au repos en vue des échéances futures. Au classement, l’OM remonte à la 6ème place, à une unité de Bordeaux, 5ème et dernier qualifié pour l’Europa League.

Décisifs sur corner.

Si l’OM a su se mettre à l’abri rapidement, c’est notamment grâce à ses combinaisons sur corner qui ont été payante. Par deux fois, un joueur placé a été décisif. Dès la 6eme minute de jeu, Zambo Anguissa dévie un corner de Thauvin, et Rolando en profite pour inscrire son 4ème but de la saison en Championnat. Moins d’un quart d’heure après , c’est Dimitri Payet qui contrôle un corner au premier poteau avant de réaliser un enchaînement de génie qui lobe Lecomte et termine sa course dans la lucarne. (0-2, 19eme) Cet avantage au score en première mi temps aurait pu être accentué, mais par deux fois Morgan Sanson a manqué de réalisme face au but.

 Conquérants dès le début de la seconde période.

Au retour des vestiaires, les Olympiens ont asphyxiés des Lorientais aux abois. Portés par un Florian Thauvin étincelant, d’abord buteur (0-3 53eme) puis passeur décisif pour la deuxième fois de l’après midi pour Morgan Sanson. (0-4 56′), les Marseillais ont ensuite géré leur avantage, malgré la réduction du score anecdotique de Benjamin Moukandjo dans le dernier quart d’heure. (1-4, 73eme). L’OM se rassure avant la réception d’Angers Vendredi. Il faudra alors débuter une série de victoires pour espérer disputer une compétition Européenne l’an prochain.

 H'OMme du match: Thauvin-Sanson, duo gagnant.

Auteur d’une prestation XXL, (2passes décisives un but) Florian Thauvin a guidé les siens vers la victoire. Absents lors des deux dernières défaites Olympienne, le retour de Morgan Sanson s’est fait sentir dans l’entre jeu. Disponible, percutant, buteur pour la première fois sous le maillot Olympien, il aurait même pu ajouter deux buts de plus mais la barre transversale et un top arrêt de Lecomte en ont décidé autrement. Avec cette réalisation, c’est la 4ème fois qu’il se rend décisif en seulement 7 apparitions (1 but, 3 passes décisives). Indispensable.

par Léo KHOZIAN

FCL-OM : Arrêter de faire le yo-yo

L’Olympique de Marseille affronte Lorient cet après-midi dans le cadre de la 28ème journée de Ligue 1. La bande de Rudi Garcia doit impérativement relever la tête et s’imposer à l’extérieur pour rester dans la course à l’Europe. Mais les Merlus ne comptent pas laisser l’OM dicter sa loi. Décryptage.

L’OM se déplace sur la pelouse du FC Lorient ce dimanche à 15H. Et Marseille a une belle occasion de rattraper son retard dans la course à la 5ème place et donc à l’Europa League. Saint-Etienne a fait match nul face à Bastia hier (0-0) et Bordeaux contre Lyon vendredi (1-1). Une victoire permettrait à Payet et ses coéquipiers de reprendre la 6ème place et de revenir à une longueur seulement des bordelais. Mais rien ne sera facile car le club phocéen vient de vivre la semaine la plus dure depuis l’intronisation de Rudi Garcia en tant qu’entraineur en octobre dernier. Bilan des sept derniers jours : Une très lourde débâcle contre le PSG la semaine dernière au Vélodrome (1-5) et une élimination face à Monaco mercredi en Coupe de France (3-4). “Il faut bien finir la semaine, a confié le technicien marseillais en conférence de presse vendredi. Elle a très mal commencé, dimanche, cela a été bien mieux en milieu de semaine, dans les intentions, même si le résultat n’a pas été conforme à ce qu’on voulait. On se doit de récupérer des points perdus lors des deux derniers déplacements (Metz et Nantes).“ L’objectif est clair : Ramener les trois points de Bretagne.

Gagner à l’extérieur

Pourquoi l’OM stagne entre la 6ème et la 7ème place depuis la reprise de janvier ? Tout simplement car l’équipe de Rudi Garcia n’arrive pas à faire une série de victoires en Ligue 1. La dernière série remonte au mois de décembre (4 victoires consécutives). “Je ne suis pas inquiet mais à l’extérieur il faut rectifier le tir, déclarait Patrice Evra après la victoire face à Rennes au Vélodrome le 18 février (2-0). On fait le yo-yo et ça ne me plait pas.“ Le latéral gauche, qui sera absent cet après-midi pour cause de blessure, a tout à fait raison. L’OM doit arrêter d’être irrégulier et ce, dès aujourd’hui sur la pelouse du Moustoir. Cela fait trois matchs que les joueurs Olympiens n’ont plus gagné à l’extérieur. Le dernier succès du club hors de ses bases en Ligue 1 remonte au 21 décembre 2016. C’était face à Bastia à Furiani (1-2). Si la difficulté de remporter un match à l’extérieur est compensé au classement par les bonnes performances de Marseille à domicile, une équipe qui veut se qualifier en Europa League se doit de gagner à la fois sur sa pelouse et en dehors. Une chose est sûre, il faudra que le club provençal débute la rencontre face Lorient avec beaucoup plus d’agressivité et d’envie que contre Nantes il y a 3 semaines, et encore c’est un euphémisme (défaite 3-2). L’efficacité sera aussi la clé du match. Rappelez-vous le match opposant Metz à l’OM le 3 février dernier. Les joueurs marseillais avaient dominé toute la rencontre mais s’étaient fait punir sur un coup-franc en toute fin de match.

Un onze marseillais chamboulé

Le quotidien L’Équipe croit savoir qu’il y aura beaucoup de changements dans la composition de l’OM aujourd’hui. Cabella devrait remplacer Thauvin sur le coté droit de l’attaque. Sertic pourrait débuter à la place de Fanni aux cotés de Rolando en charnière centrale. Enfin, l’Olympique de Marseille peut compter aujourd’hui sur le retour de Morgan Sanson. L’ancien montpelliérain avait du déclarer forfait mercredi à cause d’une gêne musculaire à la cuisse. Son apport technique et physique devrait faire énormément de bien au milieu de terrain. Il devrait être entouré de Vainqueur et d’Anguissa qui remplacerait Lopez. Un milieu densifié physiquement.

Lorient lutte pour sa survie

Car de l’engagement physique, il y a fort à parier qu’il y en aura aujourd’hui. Et pour cause, le FC Lorient lutte pour le maintien. Les bretons joueront leur vie devant leur public. L’équipe dirigée par Bernard Casoni est actuellement 20ème de Ligue 1 avec 22 points et elle est dans l’obligation d’obtenir de précieux points cet après-midi face à l’OM si elle veut avoir une chance de rester dans l’élite du football français. Mais les Merlus sont dans une très mauvaise forme. Lorient reste sur quatre revers consécutifs (3 en Ligue 1 et 1 en Coupe de France) et n’a inscrit qu’un seul but. Une aubaine pour l’OM ? Pareillement, à domicile, l’équipe bretonne n’est pas dans sa meilleure forme. Sur ses trois derniers matchs au Moustoir, c’est deux défaites et un nul. Pour ne rien arranger, le club de Loïc Ferry se présente aujourd’hui avec un effectif amoindri : Mvuemba, Cabot, Mesloub et Barthelme sont absents. À Marseille d’en profiter.

Un adversaire à surveiller : Jérémie Aliadière

Jérémie Aliadière devrait être titulaire ce soir face au club qui a longtemps envisagé de le recruter ces dernières années durant l’ère Labrune. L’attaquant lorientais prendrait la place de Benjamin Moukandjo, ce dernier étant décevant depuis quelques matchs. L’OM devra se méfier des qualités de finisseurs d’Aliadière. Même si ses statistiques laisse à désirer (1 but et 1 passe décisive en 6 matchs cette saison), le buteur de 33 ans reste redoutable.

Un chiffre : 3 ans

3 ans comme la dernière victoire de l’OM sur la pelouse du Moustoir. Elle remonte plus précisément au 28 septembre 2013. Ça commence à dater. L’équipe marseillaise, alors entrainée par Elie Baup, s’était imposée 0-2 face au FC Lorient avec des buts de Valbuena et André Ayew. Belle époque. 🔵

Par Rémi GHIANDAI

Défaite cruelle de l’OM au terme d’un match fou

Monaco s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France en battant l’OM 3-4 au stade vélodrome. Marseille n’a pas démérité. Analyse.

Il fallait avoir le coeur bien accroché pour suivre OM-Monaco ce soir. Et surtout pour les supporters marseillais. 3 jours après la terrible défaite 1-5 face au rival parisien, l’OM voulait créer la surprise en battant l’équipe de Léonardo Jardim. Mais il y a un tel écart entre ce que les phocéens veulent faire et peuvent faire. Et ça s’est vu ce soir. L’OM s’est incliné 3-4 au Vélodrome face aux monégasques au terme d’un match totalement fou. Conséquence ? Pas de qualification en quarts de finale de la Coupe de France pour le club de Frank McCourt.

Marseille a montré du caractère

Cette défaite fait très mal. Mais il n’y pas que du négatif à tirer de cette rencontre. Les marseillais ont montré du courage après la débâcle lors du Classico. Ils sont parvenus à revenir 3 fois au score. Mais les troupes provençales ont été punies coup sur coup, à chaque fois qu’elles revenaient dans le match. Après l’ouverture du score de Monaco grâce à un coup franc chanceux de Moutinho (18’, 0-1), l’OM semblait sans réaction. Mais juste avant la mi-temps, Dimitri Payet réussissait à égaliser d’une belle reprise de volée du pied gauche sur un beau centre de Thauvin (43’, 1-1). Mais à la reprise, la bande de Rudi Garcia ne montrait pas grand chose et faisait face aux assauts de Mbappé and co. C’est justement la pépite française qui doublait la mise (66’, 2-2). Sur un centre à ras de terre de Benjamin Mendy, Mbappé effleurait le ballon qui filait dans les cages de Yohann Pelé. On pensait les joueurs marseillais encore une fois assommaient, ne trouvant pas la solution. Mais contre toute attente, Remy Cabella redonnait l’espoir à Marseille de se qualifier pour le tour suivant (83’, 2-2). Après une belle combinaison coté droit entre Sakaï et Njie, le japonais lançait Cabella, qui n’avait plus qu’a frapper au but. Le score ne changeait pas jusqu’au bout du temps règlementaire. 30 minutes de plus pour les deux équipes. Mais l’OM s’endormait et les monégasques en profitaient. Benjamin Mendy glaçait l’ambiance du Vélodrome en marquant sur une contre-attaque éclair. Seul face au but, l’ancien marseillais n’avait pas de mal à pousser le ballon au fond des filets grâce à une passe de Mbappé (104’, 2-3). Néanmoins, le sursaut d’orgueil des phocéens n’était pas terminé pour le plus grand bonheur du Stade Vélodrome. Remy Cabella égalisait d’une frappe du pied droit sur une déviation de Sertic (111’, 3-3). Quelle force de caractère montré par les marseillais ce soir ! Seulement, elle n’aura pas servi à grand chose au finale puisqu’une minute plus tard, Monaco punissait une nouvelle fois Marseille par l’intermédiaire de Thomas Lemar (112’, 3-4). L’ancien Caennais propulsait le cuir dans les cages marseillaises grâce à sa belle patte gauche. Le score en restait là.

Une défense toujours aussi inquiétante

Malgré l’élimination, la force mentale des pensionnaires du Vélodrome a rassuré ce soir. Mais la défense, elle, a de nouveau provoqué des sueurs froides chez les fans phocéens.Sur le but de Benjamin Mendy, Rod Fanni était très en retard par exemple. De plus, Monaco aurait pu marquer beaucoup plus de buts. Les défenseurs Olympiens étaient une nouvelle fois à la rue aujourd’hui, en témoigne ce tir de Valère Germain qui heureusement fuyait le cadre (54’) ou alors cette frappe puissante de Jorge qui s’envolait sur le coté droit des cages du gardien marseillais. L’OM a laissé trop d’espaces à son adversaire. La contre-attaque de Bernardo Silva aurait pu tuer l’OM dans cette partie. Le Portugais était lui aussi tout seul et filait au but (89’). Mais le soldat Sakaï se battait comme un guerrier pour l’empêcher de tirer. Il faudra absolument corriger ses errements défensifs et ce dès dimanche face à Lorient à l’extérieur.

Un joueur : Rémy Cabella

Rémy Cabella est LE joueur qui a permis à l’OM d’espérer une victoire. Entré à la 77ème minute à la place de Maxime Lopez , le milieu de terrain de 26 ans a marqué deux buts. Il a été très bon en déstabilisant l’équipe de Léonardo Jardim. Malheureusement, ses efforts n’ont pas suffi puisque les phocéens ont perdu. Mais Rémy Cabella a très certainement marqué des points ce soir. Maxime Lopez auteur d’une mauvaise prestation, doit-il avoir peur de perdre sa place au profit de Cabella ? Rudi Garcia pourrait être tenté de changer son système pour passer en 4-2-3-1. Réponse dimanche contre Lorient. 🔵

Par Rémi GHIANDAI

Kylian Mbappé : L’étoile montante du Rocher

L’OM reçoit ce soir l’AS Monaco dans le cadre des 8e de finale de la Coupe de France. Le leader de la Ligue 1 se déplace au Vélodrome avec un groupe restreint. Kylian Mbappé sera probablement titulaire … Retour sur l’étincelante saison de l’étoile montante du Rocher.

La mission de Leonardo Jardim fonctionne à merveille dans le club de la principauté : accorder une confiance totale aux jeunes joueurs tout en les protégeant. Ainsi, le technicien portugais a permis à des joueurs tels que Tiémoué Bakayoko ou Thomas Lemar de s’affirmer mais Kylian Mbappé, l’un de ses jeunes protégés ne cesse de surprendre et de sauter les étapes.

Des statistiques rocambolesques 

A 18 ans, le natif de Paris détient des statistiques impressionnantes : après un timide exercice 2015/2016 (14 apparitions → 1 but, 3 passes décisives), il compte cette saison 27 apparitions avec 12 buts et 7 passes décisives au compteur. En Ligue 1, 738 minutes de jeu lui ont suffi pour inscrire 7 buts (soit 1 but toutes les 105 minutes) et délivrer 5 passes décisives (soit 1 passe décisive toutes les 148 minutes).

Un mois de février inoubliable

L’international U19 n’est pas près d’oublier le mois de Février 2017. Il inscrit son premier triplé en championnat lors de la victoire (5-0) de son équipe face à Metz le 11 février mais la date qui le marquera le plus restera sans doute celle du 21 février 2017 : il est titulaire en 8ème de finale aller de la Ligue des Champions sur la pelouse de Manchester City aux côtés de Radamel Falcao. Malgré la défaite de son équipe (5-3), il obtiendra satisfaction de sa prestation individuelle car ce soir là, il inscrit son premier but en Ligue des Champions et devient le plus jeune buteur Français en C1 derrière Karim Benzema qui n’est autre que le meilleur buteur tricolore de la compétition (51 buts).

Les louanges de Jardim

Avant le déplacement à Guingamp, Leonardo Jardim a couvert de louanges son petit protégé jeudi dernier. Le coach portugais a déclaré que Kylian Mbappé «ne progresse pas que sur le terrain». Selon lui, sa capacité d’écoute et son travail défensif se sont nettement améliorés. Le joueur, qui a remporté la Coupe Gambardella et le Championnat d’Europe des U19 en 2016, se trouve donc actuellement dans une bonne dynamique et donnera, ce soir, du fil à retordre à une défense marseillaise en péril. 🔵

Par Nicolas Bontron

OM-ASM: Laver l’affront

3 jours après la gifle reçue contre le Paris Saint Germain (1-5), l’OM retrouve le folklore de la Coupe de France, avec l’envie de se changer les idées et renouer avec la victoire.

En conférence de presse hier après midi, le coach de l’OM Rudi Garcia est apparu agacé, et très remonté contre ses joueurs: « C’est bien beau de parler, je sais ce que je leur ai dit, mais maintenant j’attends des réponses sur le terrain », a martelé l’ex entraineur de la Roma. Humilié en Championnat par le PSG (1-5), les joueurs de l’OM semblaient abattus au coup de sifflet final. Néanmoins, point de temps pour se lamenter puisque les Olympiens reçoivent dès ce soir le leader Monaco en 8ème de finale de la Coupe de France.

Vers un changement de système pour l’OM? 

Une défense aux aboies face à des Parisiens tranchants, une déroute au match aller et retour contre Monaco, et Rudi Garcia revoit son schéma tactique. Ce soir, l’entraineur Olympien devrait aligner une défense à 5 inédite, avec Sertic en sentinelle et Henri Bedimo arrière gauche. le triangle au milieu de terrain est inchangé. Dimitri Payet occupera le poste de numéro 10, et Florian Thauvin occupera le poste d’attaquant de pointe. De nombreux changements, qui font suite au revers de la semaine dernière, à l’absence de Bafetimbi Gomis jusqu’à la fin du mois, mais aussi de Morgan Sanson et Patrice Evra, blessés.

Le groupe Monégasque allégé, mais compétitif

Alors que l’AS Monaco sort d’une semaine chargée (déplacement à Manchester et à Guingamp), ils se déplacent au stade Vélodrome sans le gardien titulaire Daniel Subasic, mais aussi le roc Kamil Glik et le buteur vedette Radamel Falcao. Andréa Raggi et Benjamin Mendy retrouvent quant à eux le groupe après une suspension, et devraient être titulaire ce soir, tout comme Jemerson, Lemar, Germain et la pépite Kilian M’Bappé. L’équipe reste donc très compétitive, et intègre des jeunes tels que Cardona, N’Doram et la nouvelle recrue Jorge.

L’adversaire à surveiller: Benjamin Mendy à Très Grande Vitesse

Arrivé cet été sur le Rocher en provenance de l’OM, Benjamin Mendy n’aura mis que 6 mois avant d’être parfaitement intégré au collectif Monégasque. S’il s’était fait remarquer à cause de son exclusion pour un vilain geste contre l’OL (Coup de pied sur Tolisso), le natif de Longjumeau dévoile enfin toutes ses qualités. « Il peut arriver au niveau des meilleurs latéraux du monde » déclarait son entraineur Leonardo Jardin, alors que son protégé venait de réaliser une performance XXL contre Nice couronné de deux passes décisives. S’il n’a pas encore marqué sous ses nouvelles couleurs, son activité sur le côté gauche est remarquable, et son apport offensif est tranchant et souvent décisif. Ainsi, il a pris part à 25 rencontres toutes compétitions confondues cette saison et a délivré 7 passes décisives. Absent lors du précédent OM/ASM, Benjamin Mendy retrouvera « son » Vélodrome, mais cette fois ci dans le camp des visiteurs, et il aura surement à coeur de prouver que son transfert estival lui a permis de progresser après un passage en demi teinte sur la Canebière. 🔵

Par Léo Khozian